Classique

Le Rouge et le Noir

« Voilà comme sont toutes les femmes, lui répondit M de Rênal, avec un gros rire. Il y a toujours quelque chose à raccommoder à ces machines là! »

000968935

 

Auteur: Stendhal (de son vrai nom Henri Beyle)

Editions: Hachette

Nb de pages: 501

Prix (fr): 6,90 €

Synopsis: Fils de charpentier, Julien Sorel est trop sensible et trop ambitieux pour suivre la carrière familiale dans la scierie d’une petite ville de province.
En secret, il nourrit une fascination pour Bonaparte et ses mémoires compilés dans Mémorial de Saint-Hélène de Las Cases.

Chronique: Sans trop savoir pourquoi j’avais une folle envie de lire ce livre! Je me suis retenue de le commencer avant d’avoir fini ma lecture en cours.

Pour débuter je vais vous parler de la plume de Stendhal qui est absolument magnifique. Ses phrases sont simples, pleines de poésies et les mots utilisés sont beaux et justes. Il met peu de descriptions je trouve, et sait parfaitement transcrire ses idées. En effet il arrive avec peu de mots à nous transmettre ce qu’il veut nous montrer et à nous surprendre. J’ai été souvent sous le choc juste avec une courte phrase! C’est un réel plaisir de lire ce roman.

Ensuite je tiens à parler évidemment du personnage principal: Julien Sorel. Je vais être franche avec vous je suis tombée amoureuse de lui! Il est beau, féminin, (un peu) orgueilleux, ambitieux, intelligent, doux, cultivé…l’homme idéal! Julien est vraiment le point fort du livre et sans lui l’histoire aurait été fade. La conception et la création  de ce personnage est une idée géniale. Malgré sa naissance et sa jeunesse il va réussir à conquérir le coeur d’un bon nombre de femmes. En plus l’opposition qui le torture ne peut le rendre que plus craquant. Effectivement Julien Sorel aime deux choses: l’Eglise et l’armée, deux thèmes peu compatibles. Il aura beaucoup de mal à choisir entre les deux!

Puis en troisième lieu parlons en profondeur du genre de ce livre qui est la romance. Le roman est surtout centré sur les histoires d’amour qu’a eu Julien Sorel. On en notera deux: Mme de Rênal et Mathilde de la Mole. Ces femmes très opposées l’une de l’autre sont issues de la noblesse. Le mari de la première et le père de la seconde vont engagés chacun leur tour le personnage principal. Une histoire d’amour va alors se construire qui d’ailleurs commence toujours par la fille. Là encore ce que j’ai aimé c’est l’opposition de ces amours. En effet une est pure, sincère, naïve et réellement amoureuse alors que l’autre est plutôt orgueilleuse, froide et ses sentiments sont dénudés de tendresse. Pour moi c’est une valeur ajoutée.

Cette romance est aussi un vrai sujet de réflexion. On y parle beaucoup de politique, d’auteurs et de religion. L’histoire permet d’enrichir notre esprit critique et de nous apporter une autre vision. Cependant il faut être totalement intéressé par le sujet pour y accorder un grand plaisir. Souvent l’auteur écrit de longs paragraphes traitant de tout ça mais j’en comprenais le quart. Comme je ne suis pas une experte dans la politique du XIX ème siècle j’ai eu du mal à savoir ce qu’il voulait dire. Beaucoup de noms et de faits mettaient inconnus. Il faut passer outre et prendre ce qu’il y a prendre! Surtout que ce ne soit pas une impasse pour continuer la lecture!

Enfin j’ai trouvé la fin géniale! Les cinquante dernières pages sont très additives et on est pendu au livre. Je ne m’attendais pas du tout à ce qui allait se passer! C’est vraiment avec plaisir que j’ai quitté le livre malgré la tristesse du dénouement (mais je ne vous en dis pas plus)! Ces pages sont une réussite et la chute est fabuleuse.

Pour conclure ce fut bien entendu un gros coup de coeur! On est transporté par l’écriture de l’auteur et la beauté du texte. Le personnage principal, Julien Sorel, est à craquer tellement que j’en suis amoureuse! La fin est merveilleuse malgré quelques sujets difficiles à comprendre. A rajouter impérativement à votre pile à lire!

Et avant de vous quitter je voulais juste vous demander quel est pour vous l’explication du titre? Pour moi les couleurs désignent deux choses différentes: 1° le Rouge montre l’amour, la passion et le Noir l’hypocrisie et la jalousie. 2° le Rouge s’associe au sang pour parler de l’armée et le Noir à l’Eglise, les deux occupations de Julien Sorel!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s